Sainte-Catherine au Musée de Chartres

Sainte-Catherine au Musée de Chartres

Ce qui est fantastique avec les scénographies de Chartres en Lumières, c’est qu’elles mettent en valeur des détails, des éléments qu’on n’a pas forcément l’habitude de regarder.

Coup de projecteur sur une de mes “petites favorites” du Musée des Beaux-Arts de Chartres (et pour qui n’a pas encore visiter le musée : allez y !!!! les collections sont riches et passionnantes). La scénographie intitulée “Essence des arts”, créée par Enluminure avec aux manettes Thierry Chenavaud et Anne Laure Coulibaly, vous incite à découvrir l’intérieur du musée : les collections défilent et les images évoquent les oeuvres.

Sainte-catherine-museeVoici donc, à mi-scénographie, une petite statue en bois (tilleul) polychrome de la fin du 15e siècle : lors de mes visites Chartres en Lumières, je la surnomme souvent la “petite vierge au regard maquillé”. En fait, il s’agit de Sainte-Catherine, élément d’un retable de la fin du 15e siècle en provenance de Memmingen (Bavière).

Cet art du retable était très important outre Rhin : couleurs, boiseries finement sculptées… Ici, vous constaterez la finesse des drapés. Ce que j’aime chez elle, c’est la polychromie, totalement conservée qui lui donne un petit air de poupée. Regardez bien ses joues, ses yeux et même ses lèvres. Catherine a ici un petit air un tantinet prétentieux. Elle faisait partie d’un ensemble qui a aujourd’hui disparu (des morceaux du retable se trouvent dans divers musées). On doit cette oeuvre à l’atelier d’Ivo Strigel vers 1490. N’est elle pas ravissante ?

Posted on: 9 septembre 2015Véronique Domagalski - Guide conférencière